France Japan Karate Association
Accueil > Actualités > SE SURPASSER SOI-MÊME

SE SURPASSER SOI-MÊME

lundi 3 février 2014, par www.francejka.com

SE SURPASSER SOI-MÊME
par Masatoshi NAKAYAMA
Extrait du NIPPON KARATE KYOKAI BULLETIN

Durant ces dix dernières années, un nouveau champ d’action s’est ouvert en karaté-do. Je veux parler de l’invention et du développement du Karaté en tant que sport dans lequel les adversaires combattent en assauts libres.

L’aspect compétitif du karaté, aussi bien que sa résonnance en tant qu’art martial traditionnel sont tous deux valables. Cependant un problème se présente au sujet de l’assaut libre, qui ne peut être ignoré. Nous devons le considérer maintenant de peur que la véritable signification du karaté-do ne se perde. Il est bien naturel que les combattants gagnent une compétition d’assaut libre. Cependant je voudrais insister plus sur l’importance de l’entraînement aux techniques de base que sur l’entraînement en vue des victoires en compétition. Un point doit être gagné au moyen d’une technique, qui, si elle touche l’adversaire, doit le mettre en état d’incapacité, au lieu d’une technique superficielle qui n’est pas trop puissante mais qui est capable d’influencer les arbitres.

Les arbitres doivent avoir assez d’expérience pour discerner entre ce qui est une technique réellement puissante et ce qui ne l’est pas. Un point doit être accordé seulement pour une technique vraiment puissante qui est incisive, claire et décisive. Il est nécessaire pour les étudiants de Karaté d’augmenter la puissance de leurs techniques plutôt que d’étudier des techniques ne permettant au plus que de gagner un match en assaut libre.

Sans entraînement suffisant dans les techniques fondamentales et secondaires, ils ne doivent pas commencer la pratique de l’assaut libre. Les étudiants ne doivent pas désirer devenir des champions trop tôt et les professeurs de leur côté ne doivent pas entraîner leurs élèves uniquement dans le but de gagner des championnats. Une dévotion quotidienne et solide à la maîtrise des techniques fondamentales sera la preuve d’un chemin plus court pour accéder aux championnats. Rappelez-vous que Rome ne s’est pas construite en un jour. Je n’aime pas non plus les gens qui exhibent fièrement leur force. La modestie est une part importante de l’esprit du karatéka. Il doit apprendre que l’esprit est plus important que la puissance physique. Participer à la compétition n’est pas le but unique du karaté-do.

L’entraînement physique et la self-défense ne constituant pas non plus le but exclusif du karaté-do. Ce sont tous ces éléments qui le composent. Ils sont d’importance égale pour atteindre le but final du karaté, but qui n’est pas de surpasser les autres mais de se surpasser soi-même. Si nous ne nous surpassons pas, comment pourrons-nous arriver à surpasser les autres.

Article suivant

Patrice MOKO

SPIP | | Plan du site | Mentions légales | RSS 2.0